Close

Banner promo haut de page

Cartes d’électeur en Tanzanie

Parlez-nous de votre projet

Contactez-nous
Voir toutes les études de cas

Le défi : recenser la population et délivrer les cartes d’électeur

Coat of arms of Tanzania

A l’occasion des élections présidentielles en Tanzanie en octobre 2015, le gouvernement a souhaité enregistrer la population estimée à 51 millions d’habitants du vaste territoire (945 000 km²) et émettre des cartes d’électeur.

 

 

 

 


La solution : un système d’enregistrement biométrique décentralisée couplé à l’émission de la carte

La Commission électorale nationale (NEC) a décidé de mettre en place un système d’enregistrement biométrique décentralisé, couplé avec l’émission

BVR kit including Zenius printer

instantanée d’une carte d’électeur dans un format carte plastique.

 

L’enregistrement des électeurs a été réalisé à partir d’une valise de déploiement appelé BVR (Biometric Voter Registration) incluant l'imprimante Zenius, qui permet de :

  • vérifier l’éligibilité des citoyens en quelques minutes,
  • d’enregistrer leurs données (photo, empreintes digitales, signature),
  • et de délivrer immédiatement une carte d’électeur sécurisée.

 

Les sociétés Laxton, Bytes et Lithotech ont travaillé en étroite collaboration pour intégrer, livrer et déployer cette solution dans plusieurs milliers de points d’enregistrement mobile.

 


Le résultat : Plus de 8 400 systèmes ont été construits pour émettre 24 millions de cartes.

Voter card for government Tanzanian

Ce système innovant a permis aux autorités organisatrices de l’élection d’assurer la constitution d’une base électorale fiable en un temps record.

Un autre avantage grandement apprécié par les électeurs : la disponibilité immédiate de leur carte, leur évitant de revenir une nouvelle fois pour la récupérer.

 

 

« Evolis a assuré que le projet pouvait se faire dans des délais très courts. Pendant le déploiement, Evolis était toujours disponible pour fournir de l’assistance en cas de besoin. Ils ont mené des enquêtes de manière proactive là où cela a été nécessaire », explique Nick Perkins, directeur des divisions chez Bytes Systems Integration.

Partager cette étude de cas :