Gouvernement

Création et impression de cartes d’identification sécurisées

Les solutions d’impression et d’encodages d’Evolis permettent aux gouvernements de délivrer des documents officiels hautement sécurisé et de prévenir ainsi la contrefaçon des cartes d’identité.

Bien identifier votre projet pour identifier le bon équipement.

Un projet d’émission de document officiel sur carte se caractérise par la catégorie de personnes qu’il vise. Autrement dit : à qui les cartes seront-elles destinées ? Ainsi, on distingue deux grandes typologies de projets gouvernementaux d’émission de cartes : les projets à destination d’une population ciblée, généralement et ceux à échelle nationale.

Projets à destination d’une population ciblée.

Dans ce type de projets, le groupe de personnes est, la plupart du temps, déterminé selon des critères sociodémographiques ou professionnels. Ils peuvent alors cibler par exemple tous les habitants d’une même ville, les personnes d’un certain âge, ou encore celles d’une certaine profession (carte de police, carte de militaire…). En leur remettant une carte personnalisée, vous leur permettez ainsi d’accéder aux différents services, avantages, privilèges ou droits dont ils peuvent légitimement disposer. La carte est alors la preuve physique officielle qu’ils appartiennent bien au groupe déterminé.

Dans ce type de projet, le volume de carte émise est relativement restreint ce qui rend l’émission instantanée des cartes d’autant plus adapté. Vous imprimez alors ces cartes de manière réactive, à la demande et remettez aux personnes ciblées leur carte de manière instantanée. Un moyen très intéressant de favoriser la proximité avec la population.

Projets à échelle nationale.

Ces projets ciblent toute la population d’un pays. Le nombre de cartes émises est souvent très conséquent, allant de quelques milliers à plusieurs millions. Il peut s’agir de l’émission de carte nationale d’identité, de permis de conduire, de carte d’assurance maladie, de carte d’électeur… Certains de ces projets peuvent être réalisés avec des imprimantes industrielles, pour les pays disposant de toutes les infrastructures adaptées. A l’inverse, pour les pays qui n’ont pas de service adéquats, l’émission via des imprimantes desktop offre une solution évidente facile à déployer et flexible.

Emission centralisée ou décentralisée ?

Les imprimantes desktop s’adaptent aussi bien à une émission centralisée que décentralisée.

En émission décentralisée, les imprimantes sont dispatchées sur différents sites. Elle permet de répartir géographiquement les machines et rend la capacité de production facilement accessible et réactive.

L’impression centralisée est aussi possible avec nos imprimantes à cartes. Dans cette configuration, elles sont toutes regroupées dans un même lieu. Comparées à des machines industrielles, l’installation et la mise en production des imprimantes desktop est beaucoup plus rapide, ce qui est idéal pour les projets aux délais serrés. Aussi, la capacité de production s’ajuste beaucoup plus facilement, en adaptant le nombre d’imprimantes à installer.

Les avantages des imprimantes desktop à chaque étape de l’émission du document officiel.

Qu’il soit à échelle locale ou nationale, chaque projet suit un process en 4 étapes, de l’enregistrement des données personnelles à l’utilisation finale de la carte.

L’enregistrement et la gestion des données personnelles.

Cette étape commence par la collecte des données de la population. Il peut s’agir de données telles que le nom, le prénom, la date de naissance mais aussi de données biométriques avec la prise d’empreinte digitale par exemple. Les imprimantes desktop sont capables ensuite d’intégrer ces données directement dans la carte du futur porteur, en apportant une personnalisation graphique, grâce à la fonction d’impression, et une personnalisation électrique, avec différentes options d’encodage.

La production du document officiel.

Les personnalisations graphique et électrique ne suffisent pas toujours à produire une carte finalisée, prête à être utilisée. Pour des raisons de sécurité et de durabilité du document, une lamination avec patchs et vernis, incluant ou non des éléments holographiques, peut être exigée. Autant de fonctions parfaitement réalisables par une imprimante à carte et ce de manière instantanée.

Distribution du document officiel.

Dans un système d’émission instantanée décentralisée, la carte est imprimée et remise dans l’instant à son porteur. La distribution ne dépend alors d’aucun service postal, qui, selon les pays, peut être plus ou moins fiable (perte ou vol de courrier) ou dépendre de délais parfois très longs. Avec une solution d’émission instantanée de cartes, le taux de personnes enregistrées qui obtiennent finalement leur carte tend vers 100%.

Utilisation du document officiel.

Le document officiel émis va ensuite être utilisé, de manière plus ou moins régulière. Le plus souvent, ces documents officiels ont une durée de vie relativement longue : il convient donc que le support utilisé ait également une bonne durabilité. Grâce à l’option lamination disponible sur certaines imprimantes, le document bénéficie d’une durée de vie jusqu’à 10 ans.

Des réponses concrètes aux enjeux des gouvernements.

Dans la réalisation de ces documents officiels, il y a différents enjeux à prendre en compte :

  • Favoriser l’inclusion pour offrir les mêmes droits à chacun,
  • Garantir la sécurité des documents pour limiter les fraudes,
  • Produire des documents qualitatifs,
  • Limiter le coût des documents officiels.

Favoriser l’inclusion, via la distribution inclusive.

L’inclusion est un critère central car elle fait référence à la valeur d’égalité entre tous les habitants. Elle signifie que chacun puisse accéder aux mêmes services, avoir les mêmes droits. Alors comment faire en sorte que le maximum de la population puisse accéder à son document officiel et ainsi éviter toute forme de discrimination ? Voici une question qui trouve la plus grande partie de sa réponse dans le choix d’un mode de distribution inclusive.

Pour maîtriser au mieux cette étape décisive qu’est la distribution, il est préférable de procéder à une remise en main propre du document officiel. Cela assure la bonne remise du document en question, contrairement au recours à un service postal qui comporte des risques de non-remise. Les imprimantes à cartes, organisées en émission décentralisée, sont particulièrement adaptées dans ce cas de figure puisqu’elles émettent de façon instantanée les cartes.

Leur taille compacte et leur facilité d’installation les rendent très flexibles et permettent d’accéder à plusieurs modes d’utilisation possibles :

  • Dans différents lieux, répartis sur tout le pays : particulièrement adapté pour les pays composés de plusieurs îles ou avec des régions séparées géographiquement. Cette utilisation peut se faire via des bornes libre-service (ancre vers paragraphe dédié plus bas).
  • En mode itinérant, grâce à une solution mobile (en mallette par exemple) : permet de couvrir des pays vastes, aux surfaces étendues et où la densité de population est faible. Les imprimantes utilisées pour ce genre de projets sont totalement autonomes avec un fonctionnement sur à énergie solaire. Elles sont aussi protégées pour supporter les contraintes de transport (saletés, sables, terre…), grâce à une housse de protection.

Ces 2 modes d’utilisation répondent également aux problématiques de transport et favorisent ainsi la proximité avec toute la population.

Produire des documents sécurisés, avec les technologies adaptées.

L’enjeu de sécurité pour les gouvernements dans la production des documents officiels est double :

  • Garantir un process de production sécurisé,
  • Produire un document final avec le niveau de sécurité exigé.

L’émission instantanée des documents officiels via des imprimantes à cartes répond à ces 2 objectifs. Ces équipements peuvent être sécurisés grâce à différents types de verrouillages. Cela empêche l’accès et donc le vol des consommables (cartes et rubans) et des cartes rejetées non distribuées, qui pourraient ensuite être utilisées à des fins frauduleuses.

Les données imprimées peuvent elles aussi être protégées. Grâce à des technologies telles que le digital scrambling et le ribbon scrambling, les données ne sont ni stockées dans l’imprimantes, ni lisibles sur le ruban.

Le recours à l’émission instantanée décentralisée des cartes évite aussi le recours à des fournisseurs, souvent externes au pays. Cette capacité de production locale permet au pays d’affirmer sa souveraineté en gardant le contrôle des données de sa population. Le gouvernement est alors totalement indépendant dans la production de ses documents officiels, et accède à un processus plus sûr, sans dépendre d’aucun tiers.

Toutes ces possibilités de personnalisation sont combinables entre elles, ce qui renforce d’autant plus la sécurité du document. A vous de choisir le bon ratio entre le niveau de sécurité à atteindre et votre contrainte de budget. En effet, en fonction des éléments de sécurité présents sur la carte, le contrôle de l’authenticité du document est plus ou moins coûteux car il s’opère différemment :

  • Eléments de sécurité visibles à l’œil nu : authentification visuelle aisée et rapide, qui ne nécessite pas d’équipement ou de formation.
  • Eléments de sécurité invisibles à l’œil nu : authentification à l’aide d’un équipement simple (loupe, lampe torche, lampe UV, lampe infrarouge, stylo laser…).
  • Eléments de sécurité experts :  authentification à l’aide d’équipements de laboratoires complexes, qui nécessite un haut niveau de compétence et d’expertise.

Soigner la qualité des documents émis.

La qualité du document officiel est tout aussi importante. Elle doit permettre de :

  • Renforcer la sécurité du document,
  • Renvoyer une image officielle et moderne,
  • Garantir la durabilité du document, sur plusieurs années.

La carte plastique va durer dans le temps et souffrira peu des manipulations. En fonction des finitions apportées, elle peut avoir une durée de vie allant jusqu’à 10 ans (grâce notamment à un module de lamination). C’est un réel avantage car les documents officiels doivent souvent être conservés sur le long terme.

La présence d’une photo de haute qualité est nécessaire pour assurer l’identification efficace du porteur du document et donc renforcer le niveau de sécurité de la carte. Cette qualité des cartes émises dépend aussi de la technologie d’impression utilisée. Impression bord à bord, finesse d’impression supérieure… Selon le rendu souhaité, à vous de choisir entre la technologie D2T2 ou retransfert.

Aussi, la carte plastique bénéficie naturellement, aux yeux de la population, d’une image officielle et qualitative. Elle contribue donc aussi àla satisfaction de la population.

Atteindre ces objectifs, tout en optimisant les coûts.

Un des enjeux majeurs des gouvernements concerne l’aspect budgétaire. Bien que l’importance des différents objectifs cités plus haut soit indéniable, l’aspect financier reste incontournable. Comparée aux imprimantes industrielles, l’utilisation d’un parc d’imprimantes desktop permet de mieux optimiser les coûts, et ce à toutes les étapes de la vie du produit :

  • Achat et installation : l’acquisition de machines desktop peut être très rapide (en fonction du fournisseur choisi) car elles bénéficient d’une rapidité de fabrication supérieure aux machines de grandes séries. De plus, une fois achetée, leur déploiement est simple et favorise ainsi la rapidité d’installation.
  • Utilisation : l’utilisation des machines desktop est simple et ne nécessite pas de compétence particulière. Leur prise en main intuitive permet alors de lancer rapidement les travaux d’impression, contrairement aux imprimantes en grandes séries qui sont généralement plus complexes.
  • Maintenance : la maintenance des imprimantes à cartes est très facile, que ce soit dans le changement du ruban ou le rechargement de cartes, que dans les opérations de réparation éventuelle. De plus, lors de la maintenance d’une seule imprimante, toutes les autres continuent de fonctionner. Cela garanti alors une continuité de service, qui n’est pas permise dans le cas d’une machine industrielle unique.

Les bornes libre-service pour l’émission des documents officiels.

Les imprimantes à cartes peuvent aussi s’intégrer dans des bornes libre-service. Ces bornes permettent aux habitants d’effectuer facilement différentes opérations et ce en toute autonomie. L’accès à ces bornes permet l’émission et le renouvellement des documents officiels sur carte de manière instantanée. Le processus est ainsi accéléré et totalement automatisé. Les bornes peuvent être déployées sur tout un pays, pour pouvoir couvrir les zones les plus reculées, comme en milieu rural par exemple.

Ces bornes sont développées en partenariat avec des intégrateurs systèmes experts, et peuvent intégrer des fonctionnalités complémentaires à celle de l’émission de cartes, pour s’adapter parfaitement à votre besoin.

Tablettes de signature électronique : simplifier les process, optimiser les coûts.

La production de documents officiels nécessite souvent la signature du citoyen. Si celle-ci est captée via papier, elle implique alors de nombreuses contraintes : longueur de process (impression, scan, stockage, envoi), difficulté pour retrouver rapidement le document papier une fois archivé, coût important lié au matériel nécessaire (imprimante papier, papier, encre, scanner…), sécurité des données des habitants non optimale… La réponse à ces contraintes se trouve dans l’utilisation de tablettes de signature électronique.

« Tous les avantages de la signature électronique »

Projet unique, solution unique.

Notre équipe d’ingénieurs, dédiée à l’étude et à la concrétisation de votre projet, accompagne les gouvernements depuis plus de 20 ans. Quel que soit la complexité de votre projet et son envergure, elle met toute son expertise au service de sa réalisation. C’est pourquoi nous sommes en mesure de proposer des solutions totalement sur-mesure.

« Découvrir l’équipe projets spécifiques »